Et sur les montagnes des aromates

1
Cher Seigneur, Ta beauté me captive,
A Toi, j’ouvre largement mon cœur.
Enfin délivré des œuvres mortes,
Laisse-moi en Toi seul demeurer.
Ici je veux contempler Ta gloire !
Remplis-moi de Ton éclat divin,
Œuvre-Toi en moi, oh ! je T’implore,
Et mélange Ton Esprit au mien.
2
Tu resplendis dans le ciel azuré,
Fils de l’homme, Tu es sur le trône.
Par Toi, mon être entier est embrasé,
Tout-Puissant, Ton feu m’a consumé.
Quand pour la première fois, je Te vis,
Ma fierté tomba dans le mépris.
Maintenant, Seigneur, mon cœur Te chante !
En goûtant la douceur de Ton nom.
3
Je T’apporte mon vase d’albâtre,
Récipient d’un parfum de grand prix.
Je le brise de bon cœur, cher Maître !
Je veux oindre Tes pieds, Bien-aimé.
Ô Jésus, sur Toi je répands l’amour !
Qui émane du fond de mon cœur.
Ton amour me satisfait pour toujours,
Pour Toi, je veux garder le meilleur.
4
Et sur les montagnes des aromates,
Bien-aimé, je languis de Te voir.
Viens boire à la fontaine de mon cœur,
Viens Te reposer dans Ton jardin.
Je T’adore, aux autres saints me joignant,
Nous voici, l’épouse désirée.
Reviens vite, car notre amour T’attend,
Cher Seigneur, Tu seras satisfait.